English

C'est l'heure de refuser
ta hausse de loyer!

Au Québec, le Tribunal administratif du logement (TAL) fournit à chaque année des calculs pour déterminer ce qui constituerait une augmentation «raisonnable» du loyer mensuel. Cette augmentation est généralement différente pour chaque unité de logement et elle est basée sur des montants tels le revenu total du propriétaire sur l'immeuble, la taxe municipale et la taxe scolaire, et les améliorations ou réparations que le propriétaire aurait effectué au cours de la dernière année.

De nombreux propriétaires accordent des augmentations de loyer bien supérieures à ce montant «raisonnable». Le Comité logement de la Petite Patrie estime que dans leur quartier, l'augmentation moyenne acceptable du loyer pour l’année 2021 ne devrait pas dépasser 1,00 $. Si votre propriétaire vous suggère une augmentation de loyer supérieure au montant maximal autorisé et que vous l'acceptez, vous pourriez être obligé·e de continuer à payer ce montant même si vous vous rendez compte plus tard que l’augmentation aurait dû être plus basse.

Vous avez le droit de refuser une hausse de loyer. Votre propriétaire devra alors proposer un montant inférieur ou demander au Tribunal du logement d'intervenir et de décider de l'augmentation finale. Il se peut même que vous ayez droit à une baisse de loyer à la suite de changements dans les taux d'imposition et d'énergie. En tant que locataire, vous ne risquez rien en refusant cette augmentation. Au pire, on vous dira qu'elle se situe dans les limites d’une hausse «raisonnable».

Utilisez notre outil ci-dessous pour estimer l'augmentation maximale «raisonnable» pour cette année pour votre logement.

Outil d'estimation d'hausse de loyer

Informations sur votre logement

$

Taxes municipales pour le bâtiment

$
$

Taxes scolaires pour le bâtiment

$
$

Améliorations majeures, réparations ou autres travaux

$
$

Estimation d’une hausse de loyer raisonnable

Remplissez tous les champs obligatoires ci-dessus pour voir votre estimation ici!